L’hiver 2018 / 2019 a été particulièrement généreux en grosses vagues sur la Côte Basco-Landaise. C’est l’occasion de retrouver une petite communauté de surfeurs habitués et de locaux qui se retrouvent lorsque l’océan délivre ces belles houles puissantes.

C’est une communauté en train de grandir – parfois un peu trop vite pour conserver le niveau de sécurité nécessaire. L’important est de savoir rester solidaires pour assurer le bon déroulement de chaque session.

Pour ma part, je prends plaisir à m’engager. Avec beaucoup d’humilité, malgré mes années d’expérience sur l’eau, je pense que je peux encore progresser.
Le surf de grosse vague est pour moi un “art martial” qui demande de travailler sur ses points faibles. On peut avoir la puissance et l’endurance de rame, une très bonne apnée et ne pas bien savoir se placer dans cet océan vaste qui bouge sans cesse. On peut aussi manquer parfois de technique ou de décontraction. A contrario, on peut avoir beaucoup de technique, une très bonne connaissance de l’endroit, un mental calme, et mal entrer en vague ou prendre une série sur la tête…

J’accorde beaucoup d’importance à la sécurité et à la solidarité que nous pouvons avoir avec certains surfeurs présents les jours ou les vagues sont impressionnantes.