Ludo - Crédit photo : Clément Philippon

J’aimerais évoquer la dualité dans laquelle parfois je me retrouve en tant que « rider » pour les entreprises qui me sponsorisent.

Mon rôle en tant qu’ambassadeur Oxbow ® est de faire ce que l’on appelle de « l’image », de faire rêver. Mais je me dois de garder parfois « secret » les terrains de jeux que j’affectionne, de respecter les autres pratiquants, habitués, passionnés, les « locaux »… Sans parler de l’aspect sécuritaire, sujet important.

Un public toujours plus affluant envahit parfois les lieux, conséquence de la démocratisation du surf, de l’utilisation des réseaux sociaux, de l’internet des objets où nous sommes sans cesse connectés avec les points GPS, etc…

Tout le monde peut et veut faire son « image » et « poster » sur Facebook® ou Instagram®. Bref c’est un sujet complexe et parfois très paradoxal car mes images contribuent aussi à cette démocratisation des sports de glisse, et donc à plus d’affluence.

Voilà le dilemme pour moi, d’un coté le respect de l’endroit et de ceux qui le connaissent depuis des années et de l’autre le besoin de montrer ce que je fais et donc faire de l’image. Ma manière de résoudre ce dilemme est de rester le plus discret possible sur les lieux, d’inciter à la découverte, au voyage, à l’exploration.

Comme exemple, cette session de Surf foil sans assistance sur l’onde lunaire, la fameuse vague de rivière que l’on appelle Mascaret. J’ai pu partager avec Manu qui vole superbement avec sa planche et son Hydrofoil. Cette session restera gravée dans ma mémoire, car je n’avais jamais vu autant de monde venu surfer et célébrer cette vague de rivière… L’ambiance était particulière, car le temps orageux faisait résonner comme dans une grande arène les voix des centaines de passionnés venus pour cette occasion.

Les photos de Clément Philippon attestent de ce moment de glisse pure sur cette onde lunaire.

Si vous me demandez le lieu, le fleuve et la date, alors je vous répondrai « quelque part en Entre-deux-mers en période estivale »…